Emotions : les réguler , oui biensur !!!

étape 1:les accueillir !

Il est nécessaire de les accueillir entièrement et pleinement ces émotions.

D’une part elles ont un message à nous faire passer. C’est donc grâce à elle que nous aurons pu découvrir soit nos besoins soit nos zones sombres.Et pour cela rien de mieux que d’avoir un accueil total et complet qui vient de notre cœur.

Vous souvenez-vous de la dernière émotion que vous avez prouvé ? L’avez-vous laissé s’épanouir vous traversez jusqu’à disparaître ? Ou bien avez-vous enfoui arrêtée nette ce qui aboutit finalement à la laisser bloqué en nous-mêmes. Et comme notre inconscient va continuer à la portée nuit et jour cela va vous diminuer dans votre lucidité et votre clarté de la vie de tous les jours car cela va être voilée par cette émotion non vécue pleinement.

Etape2 :Comment se Libérer de ses émotions du passé ou de notre enfant intérieur ?

Analyser c’est bien mais comprendre et intégrer jusqu’au cœur de nos cellules ,c’est encore mieux ! Il vous appartient maintenant de choisir de libérer cette présence qui hante un peu comme un fantôme votre espace subconscient.Rien que le fait d’avoir cette intention de vouloir les accueillir et les vivre cela va créer un espace en vous-même. Elles sont directement relié à notre corps. C’est pourquoi il est important d’écouter les messages et les inconfort que nous transmet notre corps.Et c’est surtout par votre cœur et votre plexus que vous allez vous relier plus facilement à ses émotions.

Vous pouvez les vivre en inspirant fortement et en faisant un travail sur la respiration.

Etape 3 :Attention et présence à soi-même

Daniel Goleman, le grand théoricien de l’intelligence émotionnelle, indique que « l’attention régule l’émotion ». Cela signifie que lorsque l’attention est centrée sur ce que nous ressentons, cette expérience subjective est automatiquement modulée ou nuancée.

Donc pour observer les émotions il convient de se demander : qu’est-ce que je ressens ? Comment est-ce que je me sens ?

Attention toutefois à ce que ce ne soit pas le mental qu’il ne fasse que réguler et mettre un couvercle sur l’émotion.

Ensuite, essayer de mettre le nom exact sur l’émotion qui est expérimentée         Est-ce de la colère ou est-ce de la frustration ?

Est-ce un rejet ou est-ce de la fatigue ?

Plus l’identification sera précise, plus il nous sera facile de comprendre le pourquoi ,le message de nos besoins vrais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *